Freiner les coûts de la santé: l’heure est venue de procéder à des réformes durables

curafutura salue la volonté exprimée par le Département fédéral de l’intérieur (DFI) de prendre de nouvelles mesures pour freiner la hausse des coûts de la santé. Pour curafutura, le DFI doit renforcer sa collaboration avec les forces constructives du système de santé suisse. Le DFI doit assumer ses responsabilités pour contribuer au succès de réformes et de mesures  fondamentales. En font partie un financement uniforme de toutes les prestations, de nouvelles structures tarifaires pour les prestations médicales et thérapeutiques et de nouvelles règles pour la fixation du prix des médicaments.

En proposant plusieurs projets de réforme constructifs, curafutura contribue à garantir à long terme le financement du système de santé. En matière de médicaments, elle défend diverses mesures destinées à limiter les coûts ainsi que la croissance des volumes, notamment une révision annuelle des prix des médicaments, l’introduction d’un système de montants fixes pour les génériques et des règles transparentes de formation des prix. curafutura demande également un droit de recours pour les prix des médicaments définis par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). 

Dans le domaine ambulatoire, curafutura défend l’idée d’une structure tarifaire moderne, objective et neutre en termes de coûts pour les prestations médicales (révision du Tarmed), fondée sur des principes modernes et économiques et ajustée en continu aux développements en matière de prestations et de prix. 

«Ces deux dernières années, les autorités ont manqué l'occasion de réviser le prix de nombre de médicaments, ce qui a empêché des économies supplémentaires en faveur des assurés. Il est toujours aussi nécessaire d’agir. En ce qui concerne les structures tarifaires pour les prestations médicales (Tarmed), curafutura travaille toujours de manière constructive à la recherche d’une solution dans l’intérêt des assurés», souligne Pius Zängerle, directeur de curafutura.

Concilier financement et qualité 

En matière de financement, curafutura demande un financement uniforme des prestations ambulatoires et stationnaires avec pour objectif d’améliorer la qualité et l’économicité des prestations tout en freinant la hausse des coûts dans ce domaine.

curafutura milite pour davantage de transparence et de concurrence en matière de qualité pour que la qualité des soins fournis aux patients reste élevée malgré les efforts visant à freiner la hausse des coûts.

Pius Zängerle, directeur de curafutura, ajoute : «Des mesures ponctuelles et des annonces générales ne suffisent plus. L’heure est venue de procéder à des réformes durables, à l'instar du financement uniforme des prestations ambulatoires et stationnaires, de la concurrence en matière de qualité et de la définition et de la mise en œuvre de modèles de soins innovants

Contact pour les médias:

Pius Zängerle, directeur
Téléphone: 031 310 01 84, portable: 079 653 12 60
pius.zaengerle(at)curafutura.ch

 

imprimer pdf
21.08.2019

twittercurafutura

Ach, BR @alain_berset! Eine halbe Milliarde wegzuschmeissen, ist nicht im Sinne der Krankenversicherten der… https://t.co/BJ5mCNK5hc

Freiner les coûts de la santé: l’heure est venue de procéder à des réformes durables

curafutura salue la volonté exprimée par le Département fédéral de l’intérieur (DFI) de prendre de nouvelles mesures pour freiner la hausse des coûts de la santé. Pour curafutura, le DFI doit renforcer sa collaboration avec les forces constructives du système de santé suisse. Le DFI doit assumer ses responsabilités pour contribuer au succès de réformes et de mesures  fondamentales. En font partie un financement uniforme de toutes les prestations, de nouvelles structures tarifaires pour les prestations médicales et thérapeutiques et de nouvelles règles pour la fixation du prix des médicaments.

En proposant plusieurs projets de réforme constructifs, curafutura contribue à garantir à long terme le financement du système de santé. En matière de médicaments, elle défend diverses mesures destinées à limiter les coûts ainsi que la croissance des volumes, notamment une révision annuelle des prix des médicaments, l’introduction d’un système de montants fixes pour les génériques et des règles transparentes de formation des prix. curafutura demande également un droit de recours pour les prix des médicaments définis par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). 

Dans le domaine ambulatoire, curafutura défend l’idée d’une structure tarifaire moderne, objective et neutre en termes de coûts pour les prestations médicales (révision du Tarmed), fondée sur des principes modernes et économiques et ajustée en continu aux développements en matière de prestations et de prix. 

«Ces deux dernières années, les autorités ont manqué l'occasion de réviser le prix de nombre de médicaments, ce qui a empêché des économies supplémentaires en faveur des assurés. Il est toujours aussi nécessaire d’agir. En ce qui concerne les structures tarifaires pour les prestations médicales (Tarmed), curafutura travaille toujours de manière constructive à la recherche d’une solution dans l’intérêt des assurés», souligne Pius Zängerle, directeur de curafutura.

Concilier financement et qualité 

En matière de financement, curafutura demande un financement uniforme des prestations ambulatoires et stationnaires avec pour objectif d’améliorer la qualité et l’économicité des prestations tout en freinant la hausse des coûts dans ce domaine.

curafutura milite pour davantage de transparence et de concurrence en matière de qualité pour que la qualité des soins fournis aux patients reste élevée malgré les efforts visant à freiner la hausse des coûts.

Pius Zängerle, directeur de curafutura, ajoute : «Des mesures ponctuelles et des annonces générales ne suffisent plus. L’heure est venue de procéder à des réformes durables, à l'instar du financement uniforme des prestations ambulatoires et stationnaires, de la concurrence en matière de qualité et de la définition et de la mise en œuvre de modèles de soins innovants

Contact pour les médias:

Pius Zängerle, directeur
Téléphone: 031 310 01 84, portable: 079 653 12 60
pius.zaengerle(at)curafutura.ch

 

imprimer pdf
Point de mire

L’avis de curafutura sur le premier volet de mesures du Conseil fédéral

Le premier volet de mesures visant à maîtriser la hausse des coûts a été examiné en détail par des groupes de travail de curafutura. Ceux-ci ont considéré en priorité leur utilité à long terme et la rapidité de leur effet sur les primes des assurés.

>