curafutura

Print

Pas de pilotage en ambulatoire par les cantons sans coresponsabilité financière open

curafutura rejette le projet concernant l’admission des fournisseurs de prestations dans sa forme actuelle. En l’état, des conditions essentielles font en effet défaut pour une participation des cantons au pilotage du domaine ambulatoire. La démarche n’a pas de sens tant que les soins ambulatoires et stationnaires ne sont pas financés de manière uniforme. curafutura émet également des réserves sur la restriction du degré de liberté des médecins, hôpitaux et assureurs par le Conseil fédéral, le renforcement du traitement inégal des fournisseurs de prestations ainsi que le surcroît de bureaucratie.

détails

Prise de position sur la révision partielle de la LAMal «Admission des fournisseurs de prestations» open

curafutura rejette la révision de la loi. Ce texte n’est disponible qu’en allemand.

détails

Décision importante contre une surréglementation onéreuse de la médecine ambulatoire open

Pas de soutien au projet disproportionné du Conseil fédéral

détails pdf

Pilotage du domaine ambulatoire: Objectifs peu clairs – absence d’analyse des problèmes – absence d’évaluation des conséquences open

curafutura rejette la révision partielle de la LAMal proposée dans le but d’assurer le pilotage du domaine ambulatoire, qu’elle considère représenter un grand pas en direction de l’étatisation de l’offre de prestations et de la cantonalisation du système de santé.

détails

Pilotage du domaine ambulatoire open

curafutura prend position sur la consultation concernant la révision partielle de la LAMal relative au pilotage du domaine ambulatoire. Ce texte n’est disponible qu’en allemand.

détails