détails

Le modèle de la prescription en psychothérapie doit satisfaire à des conditions...

curafutura salue par principe l’abandon du modèle de la délégation en faveur du modèle de la prescription
 

15.11.2019

twittercurafutura

Le nouveau tarif médical ambulatoire Tardoc prend en compte les progrès de la médecine et doit remplacer un Tarmed… https://t.co/arZlSn3H00

Recherche par date
de
à
Icon Medienmitteilungen
pdf

0,2% – En 2020, les primes augmentent à nouveau de manière modérée

L’intervention tarifaire du Conseil fédéral en 2017 déploie durablement ses effets

Icon Medienmitteilungen
pdf

Le Conseil national enterre à son tour le projet de franchise bloquée pendant plusieurs années

Le projet de franchise bloquée pendant trois ans finit aux oubliettes et c’est tant mieux.

Icon Newsletter
pdf

La hausse de la franchise ordinaire a été rejetée. Et maintenant?

Des franchises plus élevées contribuent à freiner la hausse des coûts de la santé.

Icon Newsletter
pdf

Les primes de l'assurance obligatoire des soins

L'assurance obligatoire des soins est fondée sur le principe de solidarité.

Icon Medienmitteilungen
pdf

Augmenter la franchise seulement après les élections fédérales?

C'est ainsi que peut être résumé le comportement de nombreux parlementaires aujourd'hui. Le parlement a donc décidé de refuser la hausse de la franchise ordinaire. Une volte-face de dernière minute pour une mesure qui avait pourtant réuni une majorité de voix.

Icon Medienmitteilungen
pdf

Premiers pas pour un allégement des coûts de la santé et pas de bloquage des montants pendant trois ans

curafutura, l'association des assureurs-maladie innovants, salue la décision du Conseil des Etats d'élever la franchise ordinaire de 50 francs. Dans un premier temps, elle augmentera à 350 francs. curafutura salue également la décision du Conseil des Etats de renoncer au bloquage du montant de la franchise durant trois ans.

Icon Medienmitteilungen
pdf

Conserver sa franchise durant 3 ans: un blocage contreproductif

Le 26 novembre 2018, le Parlement a accepté (113 voix contre 60) que le montant de la franchise à option soit bloqué pour une durée de 3 ans. Cette décision représente un véritable affaiblissement de la responsabilité individuelle dans l'assurance obligatoire des soins.

Icon Medienmitteilungen
pdf

Une hausse des primes 2019 marginale

L'intervention du Conseil fédéral dans le tarif médical ambulatoire (TARMED) permet de limiter la hausse des primes à 1,2%

Icon Vernehmlassungen
pdf

Prise de position concernant la modification de la LAMal relative aux franchises à option «Durée minimale de trois ans»

curafutura rejette résolument le projet de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national. La proposition d'un contrat d'une durée minimale de trois ans pour tous les assurés ayant une franchise à option affaiblit la responsabilité individuelle et génère des coûts de santé plus élevés. Ce texte n'est disponible qu'en allemand.

Icon Medienmitteilungen
pdf

Franchises à option: un contrat d'une durée fixe de trois ans affaiblit la responsabilité individuelle

La Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national propose de supprimer la possibilité de changer chaque année de franchise à option et d'instaurer une durée fixe de trois ans pour de tels contrats d'assurance. curafutura rejette résolument la révision prévue de la loi fédérale sur l'assurance-maladie. Obliger les assurés à garder pendant trois ans leur franchise à option ne renforce nullement leur responsabilité individuelle mais l'affaiblit.

Icon Medienmitteilungen
pdf

Les primes 2018 reflètent l'intervention tarifaire du Conseil fédéral

Les primes 2018 publiées sont conformes aux prévisions. Les primes sont à la hausse, car les coûts de la santé continuent d'augmenter. L'intervention souveraine du Conseil fédéral dans le tarif médical ambulatoire (TARMED) permet toutefois d'atténuer la hausse des primes pour l'année 2018. Cependant, elle ne peut avoir d'effets à long terme que si toutes les parties concernées y vont de leur contribution, en d'autres termes, si les médecins et les hôpitaux assument eux aussi leurs responsabilités en matière de coûts. En outre, la révision d'un TARMED obsolète doit aller de l'avant afin d'en éliminer systématiquement les incitatifs erronés identifiés.

Icon Positionen
détails pdf

curafutura rejette la nouvelle délimitation des régions de primes

Une réforme arbitraire.

Icon Medienmitteilungen
détails pdf

Nouvelle délimitation des régions de primes: une réforme arbitraire

curafutura rejette la proposition du DFI 

icon focus
pdf

Révision de l’ordonnance du DFI sur les régions de primes au 1er janvier 2018

curafutura s’oppose fermement à la nouvelle délimitation des régions de primes proposée par le Département fédéral de l’intérieur (DFI).

Icon Vernehmlassungen
pdf

Révision de l’ordonnance du DFI sur les régions de primes au 1er janvier 2018

curafutura s’oppose fermement à la nouvelle délimitation des régions de primes proposée par le Département fédéral de l’intérieur (DFI).

Icon Fakten
pdf

Primes, coûts et explications

curafutura présente les principaux faits et mécanismes relatifs aux primes de l’assurance-maladie et explique la manière dont celles-ci sont constituées, quelles dispositions légales sont ainsi appliquées et la relation entre les primes et les coûts du système de santé.

icon focus
détails pdf

Rabais sur les primes pour les jeunes adultes de 19 à 25 ans

Les jeunes adultes doivent bénéficier d’une compensation des risques allégée, seule condition pour que cette tranche d’âge puisse bénéficier d’une charge des primes réduite.

Icon Vernehmlassungen
pdf

Changement catégories de primes

curafutura soutient l’allègement de la compensation des risques chez les 19-25 ans ainsi que l’introduction d’une compensation des risques entre enfants. L’allègement de la compensation des risques chez les 26-35 ans est par contre rejetée avec fermeté.
Ce texte n'est  disponible qu'en allemand.

Icon Medienmitteilungen
détails pdf

Favoriser la responsabilité individuelle au lieu de l’affaiblir

curafutura rejette la suppression de franchises à option et la réduction de remises sur les primes

Icon Vernehmlassungen
pdf

Suppression des franchises à option et réduction de rabais sur les primes

curafutura rejette la révision de l’ordonnance sur l’assurance-maladie (OAMal) visant à supprimer des franchises à option et à réduire la remise maximale sur certaines primes. Ce projet restreint la liberté de choix des assurés et affaiblit la responsabilité individuelle. Ce texte n'est disponible qu'en allemand.

icon focus
pdf

Suppression des franchises à option

curafutura rejette la révision de l’ordonnance sur l’assurance-maladie (OAMal) visant à supprimer des franchises à option et à réduire la remise maximale sur certaines primes. Ce projet restreint la liberté de choix des assurés et affaiblit la responsabilité individuelle.

Point de mire

L’avis de curafutura sur le premier volet de mesures du Conseil fédéral

Le premier volet de mesures visant à maîtriser la hausse des coûts a été examiné en détail par des groupes de travail de curafutura. Ceux-ci ont considéré en priorité leur utilité à long terme et la rapidité de leur effet sur les primes des assurés.

>